8 CLÉS POUR GARDER LA MOTIVATION

Le plus dur lorsque l’on change de mode de vie, c’est de continuer sur notre lancée. Retourner dans notre zone de confort est bien tentant, on n’y a toutes déjà pensé. Certaines ont cédé, d’autres ont maintenant une routine établie, des automatismes sains, et ne reviendraient en arrière pour rien au monde. Alors, est-ce que tout est une question de motivation ? Voici quelques clés pour toujours être motivé(e) !

POURQUOI CHANGER DE MODE DE VIE ?

Est-ce pour votre santé ? Pour retrouver la ligne ? Pour votre famille ? Pour éviter les remarques désobligeantes de votre conjoint ? Votre bonheur ? Vos enfants ? Essayez tout d’abord de répondre à ces interrogations. Si vous avez commencé le sport et amélioré vos habitudes alimentaires pour quelqu’un d’autre que vous-mêmes, et que cela ne vous épanoui pas, remettez ce changement en question. Il faut que votre lifestyle vous procure de bonnes sensations, qu’il vous rende heureux(se). Cuisinez des plats que vous aimez, faites un sport que vous fait du bien, bougez de façon ludique si vous n’aimez pas la salle de sport. On peut résumer cette idée en un mot : PLAISIR.

DÉFINIR UN OBJECTIF RÉALISTE

Définir ses objectifs est très important. Lorsque vous manquez d’envie, pensez à votre « body goal », votre silhouette rêvée, votre popotin bombé et vos jambes toniques ! Pensez à ce centimètre en trop que vous ne voulez plus sur vos cuisses ou à la fierté que vous aurez en passant devant un miroir. Vous êtes la seule capable d’aller au bout de votre aventure, la seule sur qui vous pouvez compter pour atteindre vos objectifs.

Cependant, n’oubliez pas de prendre en compte votre morphologie et ne pas vous fixer un objectif impossible : on a toutes des corps différents alors se comparer avec d’autres femmes ne sert à rien. Ayez conscience de votre morphologie et sachez ce que vous pouvez en faire, et pas en faire. Certaines filles ne prennent pas de muscle, d’autres en prennent très vite ; certaines ont un métabolisme très rapide, d’autres très lent. Il faut faire avec ce qu’on a et en tirer le meilleur : attendre les jambes de Gisele Bunchen quand on fait 1.55m est une perte de temps et d'énergie.

CRÉER SA PROPRE MOTIVATION

 

Chacun a ses sources de motivation. Certains traînent sur Instagram et lisent tous les posts des figirls les plus en vue. D'autres regardent des vidéos, ou mettent de la musique. D'autres encore se fixent des objectifs vestimentaires "je veux mettre ce jean" ou sportifs "je veux faire un kilomètre de plus", "soulever plus lourd". Trouvez ce qui vous motive, ce qui vous pousse à aller vous entraîner. Quand penser à son objectif ne suffit pas, toutes les influences qui nous entourent peuvent aider à se bouger.  A mes débuts par exemple, mes fonds d'écrans étaient toujours des phrases motivantes et inspirante. Ce genre de détail peut vraiment faire la différence. 

citation fitness

GARDER UN ŒIL SUR SES PROGRÈS

Cela ne veut pas dire « je dors sur la balance ». Prenez vos mesures, quelques photos de votre corps, et comparez environ toutes les deux ou trois semaines. Pas moins, votre corps met du temps à progresser. Essayez de ne pas être obsédée par votre poids : il n’indique pas vos progrès ! Le muscle pèse plus lourd que le gras, alors vous pouvez vous affiner sans faire bouger votre poids d’un gramme. Et surtout, ne vous prenez pas trop la tête : le ressenti est le plus important. Si votre objectif est de vous sentir mieux, alors vous n’avez même pas besoin de traquer vos progrès, mais juste d’écouter votre corps.

Article associé : POURQUOI SE MUSCLER QUAND ON EST UNE FEMME ?

PARLER A SON ENTOURAGE

L’entourage peut s’avérer être un vrai soutien. Mais surement pas avec des phrases du type « t’étais pas censée faire attention toi ? » qui culpabilisent. Alors parlez-en à votre famille, avec ceux que vous vivez : exposez leur votre rééquilibrage alimentaire, parlez leur du repas « plaisir » une fois dans la semaine, … De cette manière, votre environnement sera plus sain, et vous trouverez du soutien autour de vous. De plus, lorsque vous avez mis au courant vos proches, ils peuvent vous encourager lorsque vous avez une baisse de régime : mon copain m’encourage toujours lorsque j’ai la flemme de faire une séance de sport, parce qu’il sait que c’est pour mon épanouissement que je le fais. Et je vous assure que temps en temps, on a bien besoin d’un petit coup de pouce pour aller s’entrainer. 

 

citation motivation fitness

"PROGRESSIVEMENT !"

Au taquet et à fond ! Mais progressivement. Vous devez certes tout donner durant votre séance de sport, et les 23 autres heures de la journée (dans vos assiettes), mais ne soyez pas trop radicale. Passer du tout au tout peut vraiment avoir l’effet inverse que celui attendu. En effet, ne passez pas du « je fais 0 sport » au « je vais à la salle 7 fois par semaine » et de « je mange pâtes carbo tous les soirs » à « poisson vapeur et légumes verts ». C’est une excellente façon de se dégoutter à vie de ce nouveau lifestyle, et de tout lâcher au bout de deux semaines. Commencez avec trois séances dans la semaine, puis augmentez à votre convenance dans les mois suivants. Pour les habitudes alimentaires, c’est pareil : ne passez pas de tout à rien. Il faut enlever les choses néfastes pour vous petit à petit, ou vous craquerez sur le paquet de twix de votre conjoint dès que vous aurez une petite envie sucrée.

RELATIVISER

Votre monde ne va pas s’écrouler si vous loupez une séance, si vous avez pris un verre de coca hors « cheat meal », si vous avez fait moins de répétitions que prévu. Ce n’est pas grave ! Vous serez meilleure le lendemain. J’avais la fâcheuse tendance à me torturer l’esprit si je n’avais pas fait ma séance, ou fais un petit écart. Mais le plus important est de contrer tout ça le lendemain, de s’y remettre assidûment. Alors il y aura des séances qui seront plus mentales que physiques, mais n’oubliez pas d’écouter votre corps : si vous avez une douleur (je ne parle pas de courbatures), il vaut mieux prendre un ou deux jours de repos. Je vous garantie que ça ne freinera pas vos progrès.

ETRE FIER(E) DE SOI

On a toujours tendance à reconnaître nos erreurs, nos rechutes, nos ratés, à se rabaisser. Et c’est une mauvaise chose. Se punir n’est pas une solution, c’est contreproductif et malsain. Reconnaissez vos efforts, vos progrès (sportifs et corporels), vos petites victoires. Récompensez-vous si vous en sentez le besoin : pas avec une tonne de junkfood, mais avec un soin du corps par exemple, avec un moment à vous qui vous fera du bien. Offrez-vous de temps en temps une jolie de tenue de sport, vous vous trouverez canon et serez motivé(e) !

Alors êtes-vous déterminé(e) ? N'oubliez pas de  vous écouter vous, de vous faire plaisir et de vous chouchouter. C'est réellement essentiel pour toujours être motivé(e). Les mauvaises habitudes ne s'évaporent pas en une semaine, alors laissez-vous un peu de temps et ne soyez pas trop dur(e) avec vous-mêmes. La motivation est ce qui vous poussera à continuer, à persévérer, quand vous aurez envie de tout lâcher. J'espère donc que mes 8 conseils ci-dessus vous aideront à poursuivre vos efforts. Si vous en avez d'autres, n'hésitez pas à les partager en commentaire 😃

A bientôt, Julie.

Suivre:

3 Commentaires

  1. Gwen
    juin 12, 2017 / 7:46

    Ben tout est dit, merveilleusement bien analysé!

  2. Escapade
    juin 13, 2017 / 5:54

    Bonjour Julie,
    Alors nous on est deux super boucans du sud de la France, et on est allé encore plus sud pour savoir si l’on pouvais être encore plus boucans. Nous pensons que ce que tu fais est ce dont les gens ont le plus besoin par les temps qui courrent.
    On t’embrasse,
    Marie & Jo d’Escapade

    • juliethaon
      juin 14, 2017 / 7:44

      Votre message me touche trop ! je vous de gros bisous du continent !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *