ARRÊTER DE GRIGNOTER : 10 CONSEILS

arreter de grignoter

        Réelles fringales, ennui, ou pulsions, le grignotage est loin d’être une fatalité. On peut y remédier, mais de manière progressive. En effet, comme on l’a souvent dit, changer est un long processus. Il est hors de question de chambouler ses habitudes du jour au lendemain : c’est le meilleur moyen pour retomber dans ses travers en moins d’une semaine. Et soyons honnêtes, lorsque l’on grignote, ce ne jamais des choses saines. Alors découvrez 10 astuces arrêter les grignotages, et ainsi atteindre vos objectifs.

La version vidéo est à la fin de l'article. 

IDENTIFIER LES CAUSES

Pour résoudre le problème, il faut le comprendre. Pourquoi et quand grignotez-vous ? Par ennui ? Par réelle faim tard dans la soirée ? Avez-vous que la nourriture en tête ? Voulez-vous comblez un manque ? Mangez-vous assez ? Si vous avez répondu « oui » à une de ces questions, vous avez trouvé le problème. Essayez maintenant de le résoudre avec les conseils qui suivent.

LA FAIM : ARRÊTER LES RÉGIMES RESTRICTIFS

Arrêter les régimes, tout court. Est-ce que vous avez réellement faim ? Le ventre qui gargouille ? Si c’est le cas, et que vous avez faim toute la journée (je ne parle pas des horaires de snacks), c’est qu’il y a un souci dans votre alimentation. Avoir faim toute la journée ou heure après un repas n’est pas normal. Vous devez manger suffisamment pour ne pas avoir les crocs deux heures après votre repas.  La restriction entraîne la frustration et la sous-alimentation, ainsi, vous avez envie de manger, ou vous avez réellement faim. Dans les deux cas, vous grignoterez de manière incontrôlée.

L’OBESSION : DUPER LE CERVEAU

Si vous avez une envie incontrôlable d’un aliment en particulier, vous pouvez duper votre esprit. Imaginez que vous ayez envie de bonbons au caramel. Et pas qu’un seul, ce serait trop beau, mais tout le paquet. Plusieurs options s’offrent à vous. Si vous avez la volonté de n’en manger qu’un, faites-le. Si vous savez que ce n’est pas possible, il vous faut ruser. Vous avez envie de caramel, mais votre cerveau sera apaisé par n’importe quel sucre. Vous pouvez prendre un verre de soda zéro pour assouvir votre envie, mais l’idéal est de se tourner vers les fruits. Vous pouvez aussi opter pour des fruits secs, des graines, des noix, mais pas si vous prévoyez de faire un carnage. Lorsque vous avez envie de manger, ce sont les quantités qui sont néfastes. A vous d’adapter votre craquage.

arrêter les grignotages

SNACKER INTELLIGENT

Les collations sont indispensables à une alimentation équilibrée, puisqu’elles boostent le métabolisme et permettent de manger raisonnablement durant les repas. Gouter et grignoter ne sont pas la même chose. Le grignotage est compulsif, irréfléchi, sans aucun apport nutritionnel. Alors que la collation est un petit repas, un en-cas sain et qui compte dans vos apports journaliers. Nous avons abordé les collations à plusieurs reprises, alors inspirez-vous pour snacker intelligent !

ADIOS LE SUCRE RAFFINÉ

Tous les gâteaux trouvés dans les parties « goûter » et « régime » du supermarché ne sont pas vos amis. Ce ne sont pas des collations rassasiantes. Et encore moins saines. Lorsque l’on consomme des produits industriels type barres « diète » ou biscuits en tous genre, on a faim un quart d’heure après, et on n’a a avalé aucun bon nutriment. Il n’y a donc aucune utilité à manger ses bombes à sucre. De plus, le sucre raffiné creuse la faim, et est addictif. La totale !

S’AUTORISER DES PLAISIRS QUOTIDIENS SI BESOIN

Si vous êtes top gourmand(e)s pour ne pas consommer ces produits, faites-le de manière intelligente. Par exemple, vous pouvez prendre un biscuit avec votre café, un petit bonbon après manger. Mais un. Pas dix. Ne soyez pas dans l’excès quand il s’agit de consommer des aliments « plaisirs », ce n’est pas la quantité qui compte. Il faut trouver un équilibre entre vos objectifs et ces produits.

L’ENNUI : TROUVER UNE OCCUPATION

C’est bateau, classique, mais ça fonctionne. Si vous avez envie de manger parce que vous vous ennuyez, trouvez une occupation. Allez-vous balader, regardez un film, lisez un livre. L’envie de grignoter vous passera aussi vite qu’elle est arrivée. Par contre, évitez les émissions culinaires à ce moment-là, le processus risque de se compliquer !

RUSER EN FAISANT LES COURSES

Ne faites pas entrer le loup dans la bergerie. Je répète, ne faites pas entrer le loup dans la bergerie. Si vous n’achetez pas de cochonneries, vous n’en mangerez pas. Si vous n pouvez pas cohabiter avec des LU sans les massacrer, ne les achetez pas. Éloignez les tentations tant que vous n’avez pas repris le contrôle. Ainsi, quand vous aurez envie d’un pain au chocolat à 22h, vous n’en mangerez pas. Vous n’allez pas traverser toute la ville pour trouver la dernière superette ouverte, si ? Le temps d’enfiler vos chaussures, l’envie sera passée. A la place, vous vous contenterez d’une pomme. De cette manière, vous ne passerez pas deux heures à culpabiliser.

RECULER L’HEURE DU DESSERT

Lorsque vous avez dîné (les creux arrivent surtout le soir avant le couché), laissez votre corps digérer votre repas. Ne mangez pas tout d’un coup : gardez le dessert pour plus tard. C’est une bonne façon de ne pas dégommer les Prince des enfants à 23h. Lorsque la petite faim en fin de soirée se fait sentir, mangez votre dessert. Aucun apport supplémentaire n’aura été apporté à votre corps. Vous aurez mangé tout ce dont vous avez besoin, sans surplus inutile.

FAITES VOUS VIOLENCE, FAITES VOUS CONFIANCE

Vous en êtes capable. J’en ai été capable, alors vous aussi vous pouvez le faire. Le sevrage doit se faire de manière progressive pour être un succès. Alors donnez-vous du temps et faites-vous confiance. Soyez disciplinée, un minimum, pour vous donner de nouvelles habitudes. Il le faut. Mais ne vous dévalorisez pas, soyez fier(e) de chaque effort. Reconnaissez chaque petite victoire. Il sera beaucoup plus simple d’avancer ainsi.

Le plus important, vous l’aurez compris, est d’identifier la cause des grignotages. Le plus laborieux, c’est de s’en défaire. Surtout, dissociez la faim de l’envie de manger, et raisonnez-vous au maximum. Rusez, mettez en place des petites choses qui faciliteront le sevrage, au fur et à mesure. Et n’oubliez pas que vous en êtes capable.

J'espère que cet article vous aidera à vous défaire des grignotages. N'hésitez pas à me laisser vos astuces en commentaire si vous en avez. 

A très vite, Julie. 

Suivre:

3 Commentaires

  1. Mem's
    septembre 18, 2017 / 1:09

    FACILE A DIRE MAIS ……..DIFFICILE A FAIRE
    SUPER TA VIDEO

    • juliethaon
      septembre 23, 2017 / 11:09

      c’est dur au début mais ensuite c’est une habitude 🙂 merci !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *