5 POINTS POUR COMPRENDRE LE COMPTAGE DES CALORIES (avantages, inconvénients, méthode, …)

   Avant les régimes à 1200 calories, il y avait le simple déficit calorique personnel. Avec la technologie, belle époque, nous pouvons aujourd'hui contrôler nos apports journaliers du bout des doigts, avec des applications. Suite à une mauvaise expérience avec le comptage des calories, j'avais des a priori pour m'y remettre. Mais avec le recul, et il n'y a pas véritablement de règle universelle. Compter ses apports peut être bénéfiques pour certains, catastrophiques pour d'autres. Alors compter les calories est-il nécessaire pour évoluer ? Ou est-ce une lubie des plus assidus ? Aujourd'hui, je vous propose de comprendre le comptage des calories, pour essayer de le dédiaboliser, sans l’encenser non plus.

comprendre les calories

   COMMENT FAIRE ?

   Compter ses calories revient à peser tous ses aliments afin de connaitre le nombre exact de calories ingérées. Pour connaitre nos besoins, il faut tout d'abord calculer notre métabolisme de base. Mais attention, tous les calculs effectués doivent nous être propres. Ils dépendent de notre âge, notre poids, notre taille, et notre activité physique quotidienne. Nos calories avalées doivent être adaptées à notre objectif. Ainsi, si notre but est de perdre du gras, on doit dépenser plus de calories que ce que l'on en consomme. Par exemple, si notre métabolisme de base est de 2500 calories par jour, nous devons en consommer moins. Et inversement pour une prise de masse : il nous faut manger plus que ce que l'on brûle. 

Une fois nos calculs effectués, on peut gérer vos apports avec des applications telles que Myfitnesspal, la plus connue et la plus complète. Elle offre, en plus du calcul des calories, un comptage des macronutriments. De cette manière, nous pouvons connaitre les grammages ingérés de chaque macros.

Cet article n'est pas sponsorisé par l'application, même si j'aurais bien aimé 😂

   LES AVANTAGES

Compter les calories a certains avantages non négligeables.

   L'APPRENTISSAGE DES ALIMENTS ET DE LA NUTRITION : A force de compter les calories et les macronutriments, on apprend sur les aliments que l'on consomme. Au début, je ne connaissais rien sur les aliments, à part leur gout (parce que manger c'est la vie). Aujourd'hui, je sais combien de grammes de protéines se trouvent dans une escalope de dinde ou une tranche de tofu par exemple. Je sais approximativement combien de calories j'ai dans mon assiette, sans même les compter. Ça va plus loin que de simples calculs, c'est une véritable éducation sur les produits qui nous entourent et que nous consommons sans connaitre.  D'une certaine manière, on apprend à reconnaître un bon aliment sur le plan nutritionnel, et un aliment dénué d'intérêt.

   LA PRÉCISION : Compter les calories est un moyen d'avoir des quantités précises. Parce que oui, lorsque l'on compte ses apports, il faut automatiquement tout peser. A objectif précis, quantités précises !

  MANGER ASSEZ : Quand on veut perdre du gras, on a tendance (du moins on a tous fais l'erreur) à baisser nos apports de façon trop radicale. Il m'est personnellement arrivé de manger moins de 800 calories par jour, sans même y prêter attention. Très mauvais délire. Alors qu'en comptant, on consomme la quantité quasi exacte dont  on a vraiment besoin. Et la dernière fois que j'ai utilisé l'application, c'était pour m'assurer que je mangeais assez. En discutant autour de moi, j'ai compris que je n'étais pas la seule à l'avoir utilisé pour ça.

Article lié : 10 erreurs perte de poids

   LE SUIVI : Dans la logique de l'éducation, il y a aussi l'apprentissage de notre organisme. Nous pouvons savoir ce que tel aliment apporte à notre corps, et comment celui-ci réagit. Savoir si telle quantité de glucides nous fait prendre du gras, ou pas, savoir si telle quantité de protéine nous suffit.

   L'ASPECT RASSURANT : Lorsque l'on discute avec ceux qui comptent leurs calories, une chose revient, l'aspect rassurant de cette méthode. C'est une façon pour eux de garder le contrôle de leurs apports, et de s'assurer qu'ils mettent toutes les chances de leurs côtés pour atteindre leurs objectifs.

   LES INCONVÉNIENTS

    PESER : A côté de l'avantage de la précision, c'est aussi un inconvénient. Ça prend du temps et c'est dérangeant en société. Si, dans le cadre de notre alimentation quantifiée, on a prévu une sortie au restaurant ou chez des amis, il est difficile de connaitre les quantités exactes. Sauf si vous souhaitez vous balader avec une balance, ça peut avoir son style.

   L'ECOUTE DE SON CORPS : Dans un certain soucis de précision, beaucoup font passer le calcul avant les sensations. Ceux qui n'ont plus faim avant d'avoir terminé vont se forcer à finir, d'autres vont avoir faim après avoir fini. Alors qu'on le sait tous, écouter son corps est le plus important.

   LA SOUS ALIMENTATION : Le fameux pallier des 1200 calories peut devenir une obsession. Certaines (parce que ce sont souvent les femmes qui tombent dans les extrêmes) rentrent dans l'engrenage des magazines et de leurs supers conseils : le corps puise dans les graisses à partir du seuil des 1200 calories. C'est faux, et intenable sur le durée. Pour plus d'explication, je vous met en lien une vidéo explicative sur le sujet.

   Vidéo liée : Réussir sa perte de poids

   LE DANGER DES TCA : Compter les calories n'est pas fait pour tout le monde, et les plus "fragiles" alimentairement parlant peuvent tomber dans l'excès. La notion de contrôle peut virer à l'obsession. Certaines vont refuser de sortir avec des amis pour bien respecter leurs quotas, d'autres vont baisser les calories encore et encore.

   POUR QUI ?

Tout dépend finalement de votre objectif. Il est évident que pour les athlètes, compter les calories et plus précisément les macros est obligatoire.  Pour nous, les moldus, ce n'est pas nécessaire. Une vague connaissance de nos besoins en macronutriments suffit, d'après moi. Le plus important est d'écouter notre corps, de voir comment il réagit quand on mange telle quantité de glucides, telle quantité de protéines, telle quantité de lipides. Beaucoup ne veulent pas s'encombrer du calcul précis, et je comprend tout à fait. Tout dépend finalement de l'objectif final. Même pour nous, les moldus, il peut être intéressant de traquer nos apports si l'on a un objectif précis. Car parfois manger sain et équilibré ne suffit pas. Mais finalement, ça dépend de chacun. Du mental, des objectifs, et du mode de vie de chaque personne.

comprendre les calories

   LA LIMITE DES CALORIES

Toutes les calories ne se valent pas. Ce que l'on mange est aussi important que les quantités ! Ainsi, manger 300 calories de dinde n'aura pas le même effet que 300 calories de biscuits. Manger pour 1500 calories de nutella, si vous êtes en déficit calorique, vous fera peut-être maigrir, mais pas de façon intelligente. En mangeant que ça dans la journée, vous allez apporter à votre corps du sucre. Pas de protéines, pas de bons lipides. Rien pour nourrir vos muscles. Et on le sait, les muscles brûlent le gras ! Donc la prise en compte des macros et des indices glycémiques est primordiale pour progresser efficacementPour que le comptage des calories soit bénéfique, il faut automatiquement manger sain. Car c'est pas à coup de sneakers que l'on construit des fessiers, ni que l'on dévoile les abdos !

Vidéo liée : Augmenter son métabolisme de base et brûler du gras au repos

   MON EXPÉRIENCE ET CE QUE JE FAIS

Comme vous le savez peut-être, j'ai souffert de troubles du comportement alimentaire il y a plus de deux ans maintenant. Assez perturbée à la base, les applications n'ont fait que m'enfoncer. J'étais partie du fameux seuil des 1200 calories, et mon but était de ne jamais le dépasser. Catastrophe. Au fil du temps, je baissais les calories encore et encore jusqu'à atteindre le seuil des 500. Les calories me rendaient folle et j'y pensais toute la journée. Au moment où j'écris ces lignes je me demande comment j'ai pu. Mais le contexte était particulièrement pourri et je n'étais pas assez stable et solide pour ça. J'ai complètement supprimé l'application pendant deux ans, et ai considéré le calcul comme le diable en personne. Aujourd'hui, je suis assez forte pour compter à nouveau. Mais pourquoi le ferais-je ? Parce que j'ai un objectif précis et que mon passé est loin derrière moi. Je ne suis plus la même du tout. Je suis bien loin des 1200 calories et je mange à ma faim (c'est le plus important pour moi). Mais je n'encourage absolument personne à compter. Quand on me demande mon avis sur la question, je répète que ce n'est pas indispensable. Comme dit plus haut dans l'article, tout dépend de chacun.

 

comprendre les calories

CONCLUSION

Compter les calories n'est pas une nécessité. Je me répète alors que je n'ai que 23 ans, ça promet. Méthode précise mais  contraignante, elle ne convient pas à tout le monde. Adoptez la si vous en avez besoin, si vous vous en sentez capable, mais pas parce que d'autres le font. Si vous avez un objectif précis en tête et que vous souhaitez un suivi. Sinon, ne vous prenez pas la tête ! Comptez-vous vos calories ?? Pour quelles raisons ?

Suivre:

2 Commentaires

  1. avril 12, 2018 / 1:37

    Merci pour cet article plein de bon sens et très bien écrit. En début d’année je me suis lancé à compter les calories pour améliorer mes performances à la salle mais au lieu de ça je suis tombé plutôt dans la folie de la moindre calories ingérées jusqu’à descendre à manger moins de 1000 calories par jour et perdre de plus en plus de poids… aujourd’hui j’essaie de faire la paix avec mon corps et de lui redonner tout ce dont il a besoin je calcule encore de temps en temps mes repas mais j’essaie au maximum de ne pas me focaliser dessus et ce nest pas tous les jours évident… en tout cas j’adore ton blog et tes vidéos continue comme ça tu es au top

    • juliethfitness
      avril 12, 2018 / 1:48

      Merci pour ton commentaire!! C’est pas facile mais tant mieux si tu as réussi à arrêter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *